Patrick Poivre d'Arvor

Officiel

Patrick Poivre d'Arvor

Book Patrick for your next engagement

About

Patrick Poivre d'Arvor

patrick-poivre-d-arvor-annonce-le-deces-de-son-papa.jpg

Patrick Poivre d'Arvor, aussi surnommé PPDA est une personnalité connue sur la scène audiovisuelle française. Né le 20 septembre 1947 à Reims (France), son père est directeur commercial et sa mère femme au foyer. Il a un frère (Olivier) et une sœur (Catherine), mais se prend très vite d’amour pour les livres et la littérature. C’est un vrai petit génie : à 15 ans il obtient son baccalauréat et il publie son premier livre, Les enfants de l’aube à l’âge de 16 ans ! Ce livre qui connaitra d’ailleurs un grand succès.
Une Carrière exemplaire, des polémiques et plusieurs ouvrages publiés
Il entre à l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales ou il étudie le droit et les langues orientales dont il sort diplômé à 22 ans. Il décide alors de se tourner vers le journalisme, et entre au Centre de Formation des Journalistes, en 1970.
Un an plus tard, il entre à France Inter et travaille comme présentateur du journal du matin et des revues de presse. En 1976, la chaine Antenne 2 l’engage et lui confie la présentation du journal télévisé de 20h. Tout se passe alors très bien pour notre journaliste. Après un passage à Canal+ (nouvelle chaine à l’époque, née en 1984), il atterrit chez TF1 pour présenter le magazine A la folie pas du tout, puis il se voit confier le journal télévisé de 20h. Sa popularité explose, et il devient l’un des présentateurs préférés des français. Le journal qu’il présente est à l’époque l’un des plus regardés en Europe !
Après 21 ans de service chez TF1, il présente son dernier journal de 20h le 10 juillet 2008. Il anime une tranche d’informations les soirs entre 19h et 20h sur Radio Classique depuis 2014.
Pendant sa carrière, est au cœur de plusieurs sujets à polémiques, comme l’affaire de la fausse interview de Fidel Castro en 1991 et l’interview d’un faux garde du corps de Saddam Hussein la même année. Nous pouvons aussi citer la fameuse Affaire Botton en 1996, la Plainte de TF1 en 2008 et le supposé plagiat d’un auteur américain en 2011.
Malgré sa riche et brillante carrière en journalisme, Patrick Poivre n’a pas pour autant oublié sa passion pour la littérature. On le voit animer l’émission littéraire Ex-libris à partir de 1988. Il publie en outre plusieurs ouvrages dont certains co-écrits avec son frère Olivier. Entre autres nous pouvons bien citer : Frères et sœur, Disparaître, J'ai tant rêvé de toi (co-écritures) ; Lettres à l'absente et Elle n'était pas d'ici (autobiographies) ; Un homme en fuite (Roman)

Sa vie privée
Patrick Poivre d’Arvor rencontre sa première compagne en 1962. Devenus parents très jeunes (Patrick a alors 15 ans), ils se marient neuf années plus tard et ont eu 6 enfants. L’une de leur fille, Solenn, atteinte d’anorexie, se suicide très jeune à l’âge de 19 ans dans le métro parisien. Cette affaire fera beaucoup de bruit. En décembre 2004, Bernadette Chirac, épouse de l’ancien président Jacques Chirac, dont la fille souffrait de la même maladie, a ouvert un centre de traitement pour adolescents à Paris et l’a baptisé Maison de Solenn, en référence à la défunte fille de Patrick Poivre.
De nombreuses rumeurs courent sur le célèbre et très connu journaliste, et sur de présumées liaisons et relations avec d’autres femmes, entre fantasmes et idylles tumultueuses. Il aurait eu une relation de trois ans avec l’écrivaine Claire Castillon, une autre avec la présentatrice télé Claire Chazal, pour n’en citer que quelques-unes. Ce qui fragilisera davantage le couple, qui vit déjà dans des instants chaotiques. Ils divorcent finalement en 2010.
Il a aussi un fils, François, né en 1995 (son septième enfant), issu de sa relation avec Claire Chazal.

our
contacts

I have related the substance of several conversations I had with my master during the greatest part of the time I had the honour to be in his service; but have, indeed, for brevity sake, omitted much more than is here set down.

1-800-1234-587

9752 St. Vincent
Place. New-York

Most
READ

stay friends

There have not been any since we have lived here, said my mother. We thought Copperfield thought it was quite a large rookery but the nests were very

Recent posts